Famine

La faim et la malnutrition sont les plus gros facteurs de mortalité au monde. La faim touche plus particulièrement les enfants en bas âge avec plus de 100 millions d’entre eux qui sont sous-alimentés.

Plus de 3 millions d’enfants âgés de moins de 5 ans meurent de malnutrition chaque année.

Famine, malnutrition sont les fléaux encore existant en 2018.

Depuis les années 1970 on estime que les zones touchées par la sécheresse ont doublé. Que la sécheresse soit liée à des conditions climatiques difficiles ou à l’action de l’homme, les conséquences sur la vie des populations touchées sont absolument désastreuses :

  • – Perte du bétail qui faute d’eau meurt de soif
  • – Perte des cultures par manque d’irrigation. Par ricochet la pénurie alimentaire entraine de fortes hausses des prix, rendant l’achat de nourriture impossible pour les plus vulnérables
  • – Déshydration et impact sur la santé des familles

Le manque d’eau entraîne souvent la consommation d’eau polluée, impropre à l’usage humain. La santé des victimes se dégrade alors fortement, pouvant même entraîner la mort, notamment chez les nouveaux-nés et les personnes âgées.

Islamic Relief agit pour lutter contre la famine et la sécheresse.

Les enfants sont les plus touchés avec 155 millions d’enfants de moins de 5 ans en retard de croissance faute d’une alimentation adaptée. Chaque année ce sont 3,1 millions d’enfants qui meurent de malnutrition.

La FAO (Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture) estimait en 2016 que 815 millions de personnes à travers le monde souffraient de la faim. 

Rien qu’en Afrique Subsaharienne c’est environ un tiers de la population qui est en situation d’insécurité alimentaire sévère.

Nos programmes d’urgence prévoient la distribution d’eau et de nourriture aux populations touchées par ces catastrophes. Ainsi nos équipes sont notamment intervenues au Soudan, en Somalie, dans la Corne de l’Afrique, en Afrique de l’Ouest mais aussi au Yémen afin de sauver un maximum de vies.