FAQ sur la Zakat

La Zakat, une purification pour vous, une miséricorde pour eux.

La Zakat est le 3ème pilier de l’Islam. Associée à la prière dans plus de 80 versets coraniques, elle est une obligation pour tout-e musulman-e qui détient un capital supérieur à un seuil appelé Nissab, durant une année lunaire complète.

Il/elle est alors redevable de 2.5% ou bien 1/40ème de ce qu’il/elle possède à échéance de l’année.

Le Nissab est le seuil à partir duquel on peut considérer qu’un musulman est aisé. Il est indexé, selon la directive du Prophète sur la valeur de 85 grammes d’or (24 carats). Celle-ci évolue chaque jour. La valeur du Nissab est d’environ 3 540 CHF mais vous pouvez obtenir la valeur actualisée via notre site internet. Dès lors que l’on possède une somme égale ou supérieure à ce montant durant une année lunaire complète (354 jours) on doit alors donner la Zakat très vite.

Beaucoup de musulmans ont pris l’habitude, lorsqu’ils ne savent pas déterminer la date à laquelle ils ont dépassé le Nissab de verser leur Zakat durant le mois de Ramadan, espérant profiter de la bénédiction de ce mois.

Nous sommes redevables sur tous les biens financiers : épargne, argent liquide.

Nous ne sommes pas redevables de la Zakat sur les biens immobiliers (maisons, appartements) ni sur les véhicules que l’on utilise, pas plus que sur les bijoux que la femme porte selon l’avis majoritaire.

NB : Pour les commerçants et les chefs d’entreprise, les actifs liquides type stock de marchandises, sont soumis à la Zakat. Les actifs immobilisés et le matériel exploité par l’entreprise.

Au niveau individuel :

La Zakat purifie l’âme du croyant. Elle est un remède contre l’avarice et permet de prendre de la distance vis-à-vis du matériel. Elle nous évite de tomber dans l’amour exagéré de l’argent.

En cherchant à qui donner sa Zakat et en la confiant à ceux qui sont au contact des plus pauvres, le musulman aisé prend conscience des conditions de vie dans lesquelles vivent des milliers de personnes. En donnant sa Zakat, malgré l’amour qu’il porte à l’argent, l’homme améliore son caractère et peut espérer atteindre le degré de la bonté-altruiste : « Vous n’atteindrez la véritable bonté que lorsque vous ferez largesse de ce que vous chérissez, et Dieu sait bien ce que vous dépensez » [Sourate 3, La famille d’Imran, verset 92].

Au niveau collectif :

La Zakat impose la circulation des biens. Elle est bénéfique à l’économie. Elle impose un devoir de solidarité et d’entraide entre les individus. Elle responsabilise les croyants quant à leur devoir vis-à-vis des démunis. La Zakat devient alors une traduction pratique du principe de fraternité.

Les ayants-droits de la Zakat sont huit catégories évoquées dans le Coran :

« Les aumônes sont destinées aux pauvres, aux nécessiteux, à ceux qui sont chargés de collecter les dons, à ceux dont les cœurs sont à gagner, au rachat des captifs, aux endettés insolvables, à ceux qui se consacrent à la cause de Dieu et aux voyageurs démunis. C’est là un arrêt de Dieu, et Dieu est Omniscient et Sage » [Sourate 9, Le Repentir, verset 60].

Est-ce que chacune des catégories doit bénéficier de l’argent de la Zakat et si oui, selon quel ratio ? C’est aux autorités compétentes de déterminer cela en fonction des besoins sur le terrain et du contexte.

Certaines personnes n’ont pas le droit de bénéficier de la Zakat, c’est entre autres le cas des proches parents qui sont nos ayants-droits naturels, et aussi le cas des personnes capables de se débrouiller : « L’individu fort et capable de gagner sa vie n’a pas le droit de recevoir la Zakat [Abou Daoud, Al Tirmidhi].

En confiant votre Zakat à Islamic Relief, ONG dont le professionnalisme et la présence internationale sont connus et reconnus, vous avez la garantie que votre Zakat bénéficiera aux ayants-droits qui en ont le plus besoin.

Par ailleurs, Islamic Relief cherche à accompagner les bénéficiaires et à investir avec eux et pour eux cette Zakat dans les projets qui leur seront le plus utiles pour sortir de la pauvreté.

Nous investissons votre Zakat pour le bien des populations en détresse, à Gaza, au Myanmar, au Yémen, dans la Corne de l’Afrique, en Syrie et dans les camps de réfugiés syriens et palestiniens.

Nous tâchons d’investir votre Zakat dans des projets de développement durables afin d’enrayer le cycle de la pauvreté.