Yémen, Cœur de tous les fléaux

La crise humanitaire au Yémen reste la pire du monde avec une guerre interminable, des épidémies de plus en plus nombreuses, l’effondrement économique ainsi que l’effondrement des institutions et des services publics. Après cinq années de conflit, des millions de personnes sont affamées, malades, démunies et extrêmement vulnérables. 80% de la population totale a besoin d’assistance humanitaire. Il y a trois ans, le Yémen a connu la pire épidémie de choléra des temps modernes et depuis les 18 derniers mois, le pays est au bord de la famine. En 2020, c’est la pandémie de Coronavirus qui s’ajoute au triste sort des yéménites.  

 

« Aidez le Yémen maintenant, ou regardez le pays tomber dans l’abîme » – Mark Lowcock, Coordinateur des secours d’urgence des Nations Unies.

Le Yémen compte le quatrième plus grand nombre de personnes déplacées au monde. Au cours du premier semestre 2020, des inondations ont dévasté le sud du pays et favorisé la propagation de maladies mortelles, notamment le choléra, la dengue, le paludisme et la diphtérie. Parmi les menaces auxquelles le Yémen est confronté aujourd’hui s’ajoute la pandémie de la COVID-19, qui depuis mars, se propage de manière incontrôlée à travers tout le pays.

Aide Humanitaire

Les projections d’ici à la fin de l’année sont très sombres. 81 420 personnes ont été déplacées au cours des cinq derniers mois, la plupart venant de Marib, Al Jawf et Nihm. Au sud du Yémen, la population qui souffre déjà du manque d’infrastructures de base, est encore plus déstabilisée par les frappes aériennes quotidiennes.

En plus des bombardements incessants, la famine continue de sévir dans tout le pays. Les deux tiers de tous les Yéménites souffrent de la faim. 25% de la population, dont 2,1 millions d’enfants et 1,2 million de femmes enceintes et allaitantes, souffrent de malnutrition. Près d’un million et demi de familles dépendent de l’aide alimentaire pour survivre, la majorité d’entre elles n’ayant aucun revenu.

Islamic Relief mène des projets humanitaires dans 17 des 22 gouvernorats du Yémen et fournit une aide humanitaire à plus de 2 600 000 personnes. Islamic Relief mène aussi d’autres programmes saisonniers tels que Ramadan ou Kourban au Yémen.

Santé

Au Yémen, le système de santé est proche de l’effondrement total. Seuls 51% des établissements de santé sont fonctionnels en raison des destructions dues à la guerre, du manque de personnel, du manque de médicaments ou encore d’équipement médical.

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), l’épidémie de choléra a déjà contaminé 1,3 million de personnes et fait 2 700 morts dont 1/4 d’enfants.

Islamic Relief mène différents projets de santé dans 12 gouvernorats du Yémen :

  • – Amran
  • – Al Hodeïda
  • – Saada
  • – Dhamar
  • – Taïz
  • – Hajjah

  • – Lahij
  • – Abyan
  • – Aden
  • – Al Mahwit
  • – Ibb
  • – Dali

Islamic Relief fournit des services de santé de base et de nutrition dans environ 160 établissements de santé.

Un de nos programmes de santé gère actuellement 4 centres d’isolement en réponse au COVID-19. Ces centres d’isolement sont équipés en médicaments et fournitures médicales et sont gérés par des agents de santé qualifiés.

Afin de garantir la bonne gestion de ces centres d’isolement et des projets de santé, le montant des besoins est d’environ 2 millions CHF.

Grâce à vos dons pour le Yémen, nous pouvons continuer d’assurer le fonctionnement de centres de santé à travers tout le Yémen.

Eau

Le nombre de personnes ayant besoin d’eau a maintenant atteint 17,5 millions de personnes.

Les maladies d’origine hydrique et le choléra se propagent principalement par l’eau insalubre. Une plus grande sensibilisation est nécessaire pour minimiser les épidémies à l’avenir.

Cette année, Islamic Relief travaille sur la réhabilitation des systèmes d’approvisionnement à Al Hodeïda, Saada, Dhamar et à Amran. Des points de lavage sont construits pour que les patients puissent se laver les mains en toute sécurité.

Les projets Eau et Puits d’Islamic Relief permettent de soutenir des millions de personnes dans les différents gouvernorats du Yémen.

Orphelins

Islamic Relief travaille avec les populations les plus pauvres et grâce au programme parrainage soutient plus de 65 000 orphelins à travers le monde issus de familles extrêmement démunies. Au Yémen, dans les gouvernorats de Sanaa, Saada, Aden et Taïz, nous soutenons actuellement 4 086 orphelins.

Le parrainage aide les familles à subvenir à leurs besoins fondamentaux en matière de nutrition, de santé et d’éducation. Avec la COVID-19 qui se propage rapidement, les orphelins du Yémen sont confrontés à un fléau de plus. Le pays était déjà devenu un enfer pour les enfants du pays depuis que le conflit s’est intensifié en mars 2015. Nos visites sur le terrain ont montré que la plupart des familles d’orphelins qui reçoivent l’argent du parrainage dépensent cet argent principalement en produits alimentaires. Cela est dû à la hausse des prix des produits de base. Ainsi l’éducation et la santé des orphelins sont mises à mal.

Islamic Relief soutient aussi les orphelins parrainés en les impliquant dans de nombreux projets afin de réduire leurs souffrances et leur donner la possibilité de vivre dans un cadre de vie meilleur. Ils sont notamment bénéficiaires des programmes Ramadan, Kourban et Hiver.

 

Grâce à vous, Islamic Relief peut continuer d’aider la population du Yémen à survivre à la guerre, la famine, le choléra et le Coronavirus.

[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]