Yémen : La pire crise humanitaire de l’Histoire.

Au Yémen, la guerre fait rage depuis plus de 3 ans maintenant. Isolée et oubliée de tous, la population yéménite se meurt en silence.

Ces dernières semaines, la crise a pris encore plus d’ampleur à cause des combats qui ont lieu dans la ville de Hodeida. Cette guerre a pris au piège prenant au piège des millions de civils et surtout des femmes et des enfants.

La population doit tenter de survivre dans cette prison à ciel ouvert en affrontant la famine, le choléra, les bombardements et un climat rude.

Islamic Relief au Yémen

Islamic Relief travaille au Yémen depuis 20 ans maintenant et nos équipes témoignent que ces 3 dernières années sont les plus difficiles et catastrophiques pour la population. L’organisation travaille dans 19 gouvernorats sur 22 en collaboration étroite avec le Programme Alimentaire Mondial.

Ainsi, depuis le début de la guerre, Islamic Relief met en place des projets de distribution alimentaire, de kits d’hygiène, d’amélioration à l’accès à l’eau et de soins nutritifs. Sur place, les besoins sont encore énormes et le nombre de personnes à aider ne cesse d’augmenter.

Islamic Relief c’est déjà :

– Distribution de colis alimentaires à près de 2 millions de personnes
– Accès aux soins pour plus de 60 000 personnes
– Plus de 2 700 orphelins parrainés
– Accès à l’eau potable pour près de 200 000 personnes

Situation en chiffres

– Plus de 3 ans de guerre
– Plus de 15 000 morts civils
– Plus de 3 millions de déplacés
– 14 millions de personnes en risque de famine
– 75 % de la population a besoin d’aide humanitaire pour survivre
– 70% de la population vit avec moins d’1CHF par jour
– 17,8 millions de personnes sont en situation d’insécurité alimentaire, dont 8,4 en situation de sévère malnutrition et 1,8 million d’enfants de moins de 5 ans.
– Plus d’1 million de cas de choléra ont été enregistrés entre le 27.04.2017 et le 30.09.2018, dont 2 530 décès.
– 1 enfant meurt toutes les dix minutes en raison de maladies qui pourraient être évitées.

Témoignage :

« Il y a tellement de personnes qui souffrent du choléra. L’hôpital est déjà plein et il continue d’accueillir des malades tous les jours. Je prie pour que mon petit fils et tous les enfants aillent mieux. Ce conflit ne fait qu’empirer nos conditions de vie. Je prie pour que tout cela prenne fin au plus vite ».
Nora Mohammed a 18 mois, elle vit avec ses parents, sa sœur et 14 autres membres de la famille. Elle souffre de malnutrition. Malheureusement, ses parents sont incapables de la soigner ou de l’aider car ils n’ont aucune source de revenus et ne peuvent pas se permettre de se rendre à l’hôpital.
Beaucoup trop d’enfants sont dans le cas de Nora, la population yéménite craint désormais la famine plus que les bombes.

Nabil Saleh a 6 ans, il fait partie des trop nombreux enfants malades du choléra. C’est sa grand-mère qui s’occupe de lui et qui l’a emmené à l’hôpital.

Aidez-nous à soulager la souffrance des victimes du conflit !