Séisme au Maroc : Dix mois après

Dans la nuit du 8 septembre 2023, un tremblement de terre d’une magnitude de 6,8 a frappé le centre du Maroc, tuant des familles dans leur lit et rasant des villages entiers.
Seulement 19 minutes après, une puissante réplique a secoué les survivants.
Dans les heures et les jours qui ont suivis, des centaines de nouvelles secousses ont été ressenties de Marrakech à Casablanca.

Une catastrophe historique

Dans la nuit du 8 septembre 2023, un séisme dévastateur d’une magnitude de 6,8 a frappé le centre du Maroc, ravageant la région d’Al Haouz. Cet événement tragique a surpris les familles dans leur sommeil, détruisant des villages entiers en quelques secondes. Seulement 19 minutes après la secousse initiale, une puissante réplique a de nouveau secoué la région, semant davantage de peur et de chaos parmi les survivants. Au cours des jours qui ont suivi, des centaines de répliques ont été ressenties de Marrakech à Casablanca, aggravant les dommages et la détresse des populations locales.

Les scènes de désespoir étaient partout : des gens cherchant leurs proches dans les débris, des villages isolés dans les montagnes du Haut Atlas attendant désespérément l’aide en raison des routes bloquées et des glissements de terrain.

Impact du séisme

Le séisme d’Al Haouz est le plus puissant qu’ait connu le Maroc en 60 ans, avec des conséquences dévastatrices :

  • Nombre de victimes : Environ 3 000 personnes ont perdu la vie et des milliers d’autres ont été blessées.
  • Destruction des habitations  : Près de 19 000 maisons ont été détruites et 60 000 autres endommagées, laissant de nombreuses familles sans abri.
  • Infrastructures éducatives : Plus de 580 écoles ont été détruites et 5 600 endommagées, perturbant l’éducation de milliers d’enfants.
  • Infrastructures sanitaires et historiques : De nombreux hôpitaux et sites historiques ont été endommagés ou détruits, impactant les soins de santé et le patrimoine culturel.
  • Personnes déplacées : Plus de 500 000 individus ont été déplacés, et plus de 2,8 millions de personnes ont été touchées, incluant 100 000 enfants.

Islamic Relief sur le terrain

Islamic Relief a réagi rapidement en lançant un appel aux dons de 12 millions de francs pour aider les survivants. L’organisation a distribué des produits de première nécessité, collaborant avec des partenaires locaux tels qu’Al Mobadara Association et At Tawassol. En douze semaines, Islamic Relief a fourni plus de 3 400 couvertures, 2 600 matelas et des vêtements chauds pour les personnes exposées au froid.

Reconstruction et développement

Les besoins humanitaires restent énormes 10 mois après le séisme. Islamic Relief continue de répondre aux besoins urgents, tout en identifiant des domaines d’intervention pour améliorer les conditions de vie des survivants. L’organisation a déjà installé 20 maisons préfabriquées, construit deux écoles préfabriquées et installé des latrines pour lutter contre les épidémies.

Renforcement des capacités locales

Les associations caritatives locales jouent un rôle crucial dans la réponse aux catastrophes. Islamic Relief soutient ces organisations en offrant des formations de renforcement des compétences. Ce soutien permet aux associations locales de mieux répondre aux urgences et de contribuer au développement communautaire. Un programme de formation complet a été lancé pour deux partenaires locaux, améliorant leurs compétences en conception de programmes, finances, logistique, ainsi que création de rapports et d’évaluations.

Le séisme d’Al Haouz a laissé une empreinte indélébile sur le Maroc. Des mois après, les efforts de secours continuent, et la route vers la reconstruction est encore longue. La solidarité internationale et les actions des organisations humanitaires, comme Islamic Relief, jouent un rôle crucial dans ce processus de guérison et de rétablissement.