PROJETS 2020

Islamic Relief réalise chaque année plus de 300 projets dans plus de 30 pays pour venir en aide aux populations les plus vulnérables.

En 2020, en plus des programmes Ramadan, Kourban, parrainage d’orphelins et urgences, Islamic Relief Suisse s’est engagée à financer 8 projets dans les secteurs de la nutrition, l’éducation, la santé et les micro-crédits en Asie, en Afrique, au Moyen-Orient et en Europe de l’Est.

– PROJETS EAU

 

 

Mali

Accès à l’eau dans les communautés de Tiemokola, Seyla-Missirila et Soleinkore

Le Mali fait partie des 4 pays les plus pauvres au monde et compte plus de 18 millions d’habitants. En 2020, près de 4 millions de personnes ont un besoin urgent d’accès à une eau propre et potable tandis que plus d’un million de personnes ont un besoin urgent d’aide humanitaire.

 

Islamic Relief a réalisé une étude des besoins auprès de 4 villages qui manquent cruellement d’eau :

  • – Tiemokola: Ce village compte 2 040 habitants et l’eau ne couvre que 19,6% de la population. Il n’existe qu’un seul puits à pompe manuelle dans le village mais ne suffit malheureusement pas à couvrir les besoins de toute la population.
  • – Seyla-Missirila: Dans ce village, la manque d’eau reste le principal problème. Avec 20 000 habitants et un puits fonctionnel, seul 20% de la population a accès à une eau propre et potable.
  • – Soleinkore: Ce village compte 1375 personnes et ne dispose actuellement pas d’eau et pas de centre de santé. Parallèlement au projet de construction d’un puits, Islamic Relief a commencé à construire un centre de santé afin de répondre à ce besoin essentiel qu’est la santé. Le puits prévu dans ce projet servira non seulement aux habitants du village mais desservira également le centre de santé et ses bénéficiaires.

La rareté de l’eau pour ces villages est encore plus importante lors des périodes chaudes pendant lesquelles il y a beaucoup de sécheresse et l’eau des puits se fait encore plus rare. La saison des pluies contamine l’eau et celle-ci devient alors insalubre avec de graves conséquences sur la santé de la population.

Les femmes et les enfants sont les premiers concernés par ce manque d’eau, car souvent ils consacrent deux tiers de leur temps à la recherche et collecte de l’eau, pas toujours potable.

LE PROJET

Ce projet a pour objectif d’installer trois systèmes d’eau avec panneaux solaires afin de fournir de l’eau propre et potable à 6 000 personnes. Le nouveau centre de maternité sera également approvisionné.

LES ACTIVITES

  • – Etudes géophysiques: Une étude technique sera réalisée afin de définir l’emplacement idéal du forage de puits. Les lieux de forage devront avoir de l’eau en quantité suffisante. Les lieux seront aussi choisis en partenariat avec les autorités locales et les représentants de chaque communauté, en particulier les femmes car se sont elles qui utiliseront le plus l’eau des puits.  
  • – Forage des puits et tests: Une fois les lieux identifies, les forages pourront commencer. Par la suite, des tests sur la qualité de l’eau seront réalisés en laboratoire afin de s’assurer que celle-ci est propre à la consommation.
  • – Installation des panneaux solaires, des pipelines et de deux robinets par village: Dans deux villages, 4 points de distribution seront installés, chacun de ces points sera équipé de 2 robinets. Dans le 3ème village, un point de distribution sera installé dans la cour du centre de maternité, également équipé de 2 robinets, un autre point de distribution sera mis en place à côté des latrines et deux autres points seront installés dans 2 salles du centre.

Afghanistan

Forage de puits

L’Afghanistan vit depuis 40 ans entre guerres et conflits, ce qui en fait un pays complètement détruit qui peine à se relever.

Plus de 54% de la population vit en dessous du seuil de pauvreté, ce chiffre passe à plus de 67% en hiver.  Islamic Relief a ouvert son bureau en Afghanistan en 1999 et met en place des projets d’urgence et de développement dans 8 provinces du pays afin d’améliorer le quotidien des plus vulnérables.

 

 

La province de Balkh se situe au Nord-Ouest du pays. Ces dernières années, cette région a subi les conséquences du réchauffement climatique. Avec moins de chutes de neige et de pluie, le débit des rivières et des eaux souterraines a considérablement diminué, ce qui a asséché les puits.

Les conflits récurrents et les catastrophes naturelles ont un impact direct sur l’accès à l’eau des populations, notamment pour les personnes déplacées. Le manque d’eau potable a de graves conséquences sur la santé, menant parfois à de graves maladies. Le forage de puits peut s’avérer être une réponse efficace aux problèmes d’eau et faciliterait considérablement le quotidien de nombreuses familles de manière durable.

De nombreuses personnes ont fui les violences pour se réfugier dans la province de Balkh, plus particulièrement dans les districts de Dehdadi et Nahr-e-Sadi. Aujourd’hui, ces districts abritent un grand nombre de personnes déplacées mais ne disposent pas des infrastructures nécessaires.

LE PROJET

Réduire le taux de maladies liées au manque d’eau potable chez les 4200 habitants de la province de Balkh.

Fournir de l’eau propre et potable à 4 200 personnes de la province de Balkh grâce à l’installation de 30 puits.

  • 1 500 CHF pour un puits

LES ACTIVITES

  • – Coordination avec les autorités locales pour l’obtention des permis
  • – Etude technique et de faisabilité pour le forage
  • Installation des puits
  • – Mise en place et formation de groupes de coordination pour l’usage de l’eau des puits

LES BENEFICIAIRES

  • – Personnes déplacées et de retour
  • – Familles d’orphelins
  • 4 700 personnes au total (en moyenne 160 personnes par puits)

– PROJETS NUTRITION

Niger

Lutter contre la malnutrition au Niger à Balleyara

Islamic Relief Niger a ouvert officiellement ses bureaux en 2005. L’équipe, composée de 30 salariés, met en place des projets de sécurité alimentaire, de santé et nutrition, d’eau et de prise en charge d’orphelins. Tout au long de ces dernières années, elle a pu établir de solides relations avec le gouvernement, les autorités locales, les partenaires institutionnels, les bénéficiaires ainsi qu’avec les organisations locales, internationales et onusiennes.

Les changements climatiques sont également au cœur du travail d’Islamic Relief Niger. Entre 2013 et 2017, l’association a mis en place 4 projets sur la réhabilitation de 328 hectares de terres agricoles à Tillabéri. De plus, un projet de reforestation a été réalisé transformant ainsi des terrains secs en une forêt de 40000 eucalyptus. Ces projets ont eu un impact très positif sur la productivité des terres et sur l’alimentation des animaux. Les activités de réhabilitation se sont centrées sur la prévention de l’érosion des sols grâce à la méthode demi-lune. La plantation d’eucalyptus a permis une meilleure fertilité des sols et a réduit les effets dévastateurs des inondations.

Actions IR sécurité alimentaire au Niger

Depuis 2005, Islamic Relief Niger a mis en place plusieurs projets de santé et de nutrition dans 8 districts de la région de Tillabéri et de Dosso.

Chiffres depuis 2005 :

– 74 000 enfants malnutris traités dans 41 centres

–  350 personnes issues du corps médical formées

– 5 centres de santé construits ou réhabilités et équipés

– Renforcement des capacités de 213 bénévoles

– 10 000 mères sensibilisées sur les moyens de prévenir la malnutrition.

La malnutrition des enfants de moins de 5 ans est le plus gros problème détecté lors de la première phase de ce projet qui a commencé en 2019. Pour cette deuxième phase du projet, les causes profondes de la malnutrition ont été analysées pour mettre davantage l’accent sur la prévention. En cas de malnutrition, la référence au système en place aura lieu. Les données du district sanitaire de Balleyara ont montré que l’état nutritionnel des enfants du district est marqué par la prévalence de la malnutrition. En 2019, 1596 cas d’enfants souffrant de malnutrition sévère aiguë (MAS) ont été enregistrés dans les centres thérapeutiques ambulatoires (CRENAS) et 2321 enfants atteints de malnutrition aiguë modérée au CRENAM. D’octobre à décembre 2019, le centre de récupération nutritionnelle intensive (CRENI) créé par Islamic Relief a admis 113 cas d’enfants MAS avec complication. Cela signifie que pendant la période de soudure 2020 – période de pré-récolte lorsque les stocks alimentaires des ménages sont presque consommés et pic de paludisme (août à septembre) – les cas de MAS seront plus élevés. En outre, les prévisions du district sanitaire pour 2020:

  • 2 962 enfants souffrant de malnutrition modérée (MAM) seront référés au CRENAM,
  • 1 664 SAM sans complication pour être référés au CRENAS,
  • 250 SAM avec complication à référer au CRENI,

Les besoins en matière de gestion de la malnutrition dans les dispensaires sont énormes et les ménages doivent accorder une attention particulière à la santé et à l’alimentation des enfants. A titre d’exemple en octobre 2019, le taux de mortalité lié à la MAS au CRENI était estimé à 8,89% ce qui, selon les services de santé, le taux de mortalité MAS au niveau communautaire est encore plus élevé. Le taux de mortalité était dû à un renvoi tardif de SAM au CRENI. Cela était dû à l’ignorance de la malnutrition et du comportement approprié à adopter dans ce cas par les mères. Les principales causes d’occurrence persistante de SAM sont multiples et complexes. Les causes les plus courantes de malnutrition sont la difficulté à se nourrir, des choix alimentaires inappropriés, un faible revenu, une mauvaise hygiène et de mauvaises conditions de santé (paludisme, etc.)

LE PROJET

Objectif général du projet : Réduire la prevalence de la malnutrition dans 4 villages du disctrict de Balleyara.

Objectifs spécifiques: Améliorer les pratiques nutritionnelles des 300 foyers et renforcer la protection des jeunes enfants et prévenir la malnutrition.

LES BENEFICIAIRES

Nombre de bénéficiaires : 2 100 personnes dont 1 038 hommes et 1 062 femmes.

– PROJETS SANTE

Macédoine

Equipement de l’hôpital de Kercova

Islamic Relief mène de nombreux projets en Macédoine du Nord depuis de nombreuses années, notamment pendant le Ramadan et le Qurbani. En plus de ces programmes, des projets d’équipements d’écoles ont également été mis en place.

Depuis son indépendance en 1991, le pays traverse encore de nombreuses difficultés notamment dans le secteur de la santé.

Suite à une étude réalisée afin de déterminer les besoins prioritaires à Kercova, il s’est avéré qu’il existe un grand manque au sein de l’hôpital régional. L’hôpital Général de Kercova est le seul centre médical de la région et manque de moyens et de matériel médical de base pour fonctionner correctement. Cet hôpital opère plus de 35 000 personnes chaque année et accueille en moyenne près de 1 000 personnes pour différents traitements. Bien qu’il dispose d’ambulances, les véhicules sont en très mauvais état et manquent cruellement d’équipements.

L’hôpital est équipé de 80 lits, tous en mauvais état, ils n’ont pas été changés depuis plus de 30 ans. De nombreux équipements sont également hors service.

LE PROJET

Objectif à long terme : Améliorer la qualité des soins dans la ville de Kercova

Objectif à court terme: Equiper l’hôpital de Kercova afin de pouvoir offrir des soins de qualité aux 35 000 patients.

Activités : – Mise en place d’une ambulance entièrement équipée

  • – Equipement pour 80 chambres
  • – Matériel médical et de consultation : 80 lits avec literie complète, 1 machine électrocardiogramme, 4 écrans de monitoring, 2 inhalateurs et 2 aspirateurs.

LES BENEFICIAIRES

35 000 patients provenant de toute la region de Kercova seront bénéficiaires de ce projet.

Kosovo

Soins à domicile pour personnes vulnérables dans la ville de Vushtri au Kosovo

Islamic Relief a commencé à travailler au Kosovo en 1997 afin de secourir les victimes de la guerre. Depuis, nos équipes ont mis en place de nombreux projets dans les secteurs de l’eau, de l’éducation ou encore de la santé et ont atteint plus d’un million de bénéficiaires.

Le pays bénéficie d’un système de santé encore fragile et les populations les plus fragiles, notamment dans les zones rurales, ont difficilement accès aux centres de santé. Suite à une analyse des besoins réalisée par Islamic Relief et les autorités locales de la ville de Vushtri, il s’est avéré qu’il y avait un manque considérable quand à la prise en charge des personnes les plus fragiles.

La ville de Vushtri compte près de 70 000 habitants, il s’agit de la 9ème ville du Kosovo. Le Kosovo ne prend malheureusement pas en charge les soins de santé à domicile, ce qui impacte la santé des personnes qui n’ont aucun moyen de se rendre à l’hôpital ou chez le médecin.

LE PROJET

Ce projet a pour objectif d’améliorer la santé de 7 000 personnes, principalement les orphelins, les jeunes mamans, les personnes âgées et handicapées et les personnes souffrant de maladies chroniques. Les bénéficiaires recevront des soins à domicile ce qui facilitera leur quotidien et réduira leurs dépenses santé de manière considérable. Les personnes malades qui ne requièrent pas d’hospitalisation bénéficieront de visites régulières, d’un traitement approprié et d’une aide à domicile. Depuis 2017 plus de 11 000 personnes ont pu bénéficier de ce programme et ont vu leur santé s’améliorer.

LES BENEFICIAIRES

  • – 500 jeunes mamans
  • – 500 bébés
  • – 5000 personnes âgées
  • – 1000 personnes handicapées
  • – Sensibilisation sur les handicaps pour 1500 familles
  • – Sensibilisation sur le cancer du sein pour 1500 femmes
  • – Sensibilisation sur l’allaitement pour 1500 femmes

 

Albanie

Construction d’un centre de santé dans le village de Shenepremte, Prefecture de Lushnje, Albanie

Islamic Relief travaille en Albanie depuis 1991 et mène des projets d’urgence et de développement, notamment dans le secteur de la santé et de l’éducation. Ainsi, depuis 2011, les équipes sur le terrain ont pu réhabiliter plusieurs écoles et construire une dizaine de centres de santé à travers le pays.

Depuis 1991, Islamic Relief a distribué plus de 20 millions de francs à travers des projets qui ont permis de soutenir près de 800 000 personnes.

Malgré les efforts du gouvernement pour améliorer le système sanitaire en Albanie, les besoins restent énormes, notamment dans les zones rurales. Selon une étude de l’institut des statistiques menée en 2018, 27% des décès sont dûs à des maladies cardio-vasculaires et 16% à des cancers.

Bien que les soins primaires soient désormais gratuits pour toute la population, le problème d’accès perdure. En effet, les zones rurales n’ont pas toujours accès à un centre de santé à proximité et les habitants n’ont pas toujours les moyens de se rendre au centre de santé le plus proche. 34% de femmes entre 15 et 49 ans déclarent avoir des difficultés à se rendre à un centre de santé.

De plus, les hôpitaux et centres de santé manquent cruellement de matériel médical et il est alors difficile de soigner les patients dans de bonnes conditions.

LE PROJET

Améliorer l’accès à un service de santé de qualité pour les habitants de Shenepremte.

  • – Permettre à 1500 personnes de se soigner grâce à la construction et à l’équipement d’un centre de santé.
  • – Vaccination des enfants du village de Shenepremte
  • – Campagnes de sensibilisation sur des sujets de santé.

Le centre de santé se composera de :

  • – Une salle de soins pour les jeunes mamans et leurs bébés
  • – Une salle de soins pour tous les patients
  • – Une salle d’attente
  • – Des toilettes

Aussi Islamic Relief assurera le matériel médical du centre pendant une année complète :

  • – Articles jetables (seringues, bandages, pansements, compresses, gants…)
  • – Lits
  • – Brancards
  • – Tables de consultations
  • – Pèse-personnes et pèse-bébés
  • – Bassins de lit
  • – Kits de petite chirurgie
  • – Stérilisateurs
  • – Glucomètre
  • – Distributeur d’oxygène pour une utilisation d’urgence
  • – Stéthoscope (adulte et fœtal)

LES BENEFICIAIRES

Ce projet s’adresse aux 1 500 habitants du village de Shenepremte.

 

– PROJETS EDUCATION

Jordanie

Soutien scolaire pour les enfants syriens et jordaniens au camp d’Al Ramtha

Islamic Relief a commencé son travail en Jordanie en 1997 avec comme premier programme le parrainage d’orphelins. Aujourd’hui, les programmes touchent plus 860 000 personnes, et plus particulièrement les réfugiés syriens. Les programmes couvrent les secteurs de la santé, de l’éducation, et des projets de sensibilisation contre la violence faite aux femmes.

La Jordanie est un des pays qui accueille le plus de réfugiés syriens, on en comptait plus de 650 000 au total en janvier 2020. La crise des réfugiés a eu de graves conséquences sur les infrastructures de base qui se sont détériorées de manière significative.

La majorité des réfugiés syriens en Jordanie vivent dans les villes et plus de 80% vivent en dessous du seuil de pauvreté. 51% des réfugiés sont des enfants, soit plus de la moitié ! Les familles syriennes doivent lutter pour survivre et avoir accès aux besoins de base, l’accès à l’emploi reste très difficile et les écoles sont saturées et ne sont pas en mesure d’accueillir tous les enfants syriens.

Selon les données collectées par Islamic Relief, 2 000 enfants ne sont pas scolarisés et ont un besoin urgent de soutien éducatif.

LE PROJET

  • Offrir des cours de soutien et permettre l’apprentissage de l’arabe, des mathématiques et de l’anglais:  Islamic Relief a déjà installé des salles de classe à Al Ramtha qui bénéficie de toutes les fournitures nécessaires. Les 70 élèves bénéficiaires de ce projet seront divisés en 3 groupes qui changeront de salle à chaque matière.
  • Offrir un espace de loisirs et de jeux aux enfants réfugiés syriens :  Des activités extra-scolaires seront mises en place et offertes gratuitement aux enfants. Les activités seront les suivantes :
  • – Football
  • – Lego
  • – Arts plastiques

Finalement, des activités de groupe seront réalisées afin que chaque enfant puisse parler de ses émotions et s’exprimer dans un environnement sûr et calme.

LES BENEFICIAIRES

–           70% d’enfants syriens réfugiés en Jordanie

–           30% d’enfants jordaniens issus de familles très pauvres et en échec scolaire.

Liban

Protection des enfants Syriens au Liban

De trop nombreux enfants syriens réfugiés au Liban sont livrés à eux-mêmes et exposés à de graves dangers.  Le Liban est un des pays qui accueille le plus de réfugiés syriens et malgré sa fragile situation économique. Le conflit syrien a considérablement affecté le pays en freinant sa croissance économique.

Les besoins des réfugiés ne cessent d’augmenter sans que le gouvernement ne puisse apporter de véritables réponses. Les premières victimes de cette situation sont les enfants. Ils sont traumatisés par la guerre, n’ont pas accès à l’éducation et sont exposés à la violence, à la séparation, à la perte de proches et vivent dans des conditions de précarité extrême.

Le Ministère de l’Education au Liban s’efforce de renforcer le soutien éducatif dans les écoles publiques du pays, mais il manque tout de même plus de 420 000 places. Les besoins en éducation et en soutien psychologique sont importants.

LE PROJET

Améliorer l’accès à l’éducation et réduire la souffrance psychologique des enfants syriens et palestiniens réfugiés au Liban.

  • – Permettre aux enfants syriens et palestiniens réfugiés au Liban d’avoir une éducation formelle et informelle.
  • – Offrir un soutien et une protection psychosociale aux jeunes enfants syriens et palestiniens réfugiés au Liban.

ACTIVITES

  • – Soutenir 650 enfants qui ont intégré le système éducatif libanais
  • – Offrir une éducation basique à 250 enfants
  • – Equiper 4 centres éducatifs
  • – Améliorer le bien-être de 800 enfants et jeunes.
  • – Sensibiliser 250 parents sur la protection des enfants et contre les violences et abus.
  • – Gérer 50 cas de protection.

LES BENEFICIAIRES

  • – Enfants âgés de 5 à 17 ans
  • – Jeunes âgés de 18 à 28 ans
  • – Familles vulnérables
  • – Enfants exposés aux abus et à la violence

Myanmar

Améliorer l’accès à l’éducation des enfants de Rakhine

Islamic Relief a lancé sa première opération au Myanmar en 2008 afin de secourir 100 000 victimes du cyclone Nargis.

Depuis, nos équipes travaillent auprès des personnes les plus vulnérables et met en place non seulement des programmes d’urgence mais aussi des projets de développement, notamment dans le secteur de la santé et l’éducation. Il existe actuellement 17 projets en cours de réalisation dans le pays qui soulagent des milliers de familles vulnérables.

L’état de Rakhine est situé à l’Ouest du Myanmar, il s’agit d’un état très pauvre avec un taux de pauvreté de 78%, bien au-dessus de la moyenne nationale qui est de 37.5%. Ces sept dernières années, la pauvreté n’a cessé d’augmenter dû aux violences internes, aux déplacements massifs de population et aux restrictions de mouvements. 150 000 Rohingyas vivent encore dans des camps de déplacés surpeuplés.

Les nombreuses restrictions affectent de manière considérable le quotidien des personnes. Ainsi, l’accès à la santé, à l’éducation et à l’emploi est casi inexistant.

Sur le plan éducatif, les enfants déplacés se rendent dans les écoles les plus proches. Les classes sont alors surchargées et les parents préfèrent retirer leurs enfants de l’école, en particulier les filles.

LE PROJET

Objectifs du projet : 

  • – Augmenter le nombre de scolarisation parmi les enfants réfugiés
  • – Améliorer l’accès à l’eau

Résultats du projet :

  • – Construction d’une école composée de 3 salles de classes
  • – Equiper l’école
  • – Installation d’un puits à proximité de l’école
  • – Installation de 4 latrines pour l’école

LES BENEFICIAIRES

360 élèves, 8 enseignants et 20 ouvriers.

– PROJETS AMELIORATION DES CONDITIONS DE VIE

Gaza

Soutenir les services de protection des orphelins

La Bande de Gaza continue sa récession sur tous les plans : économique, social, sanitaire, éducatif… La pauvreté s’est généralisée et touche aujourd’hui 53% de la population, dont 48% d’enfants. Les guerres successives, les attaques régulières et les emprisonnements arbitraires laissent des milliers d’enfants livrés à eux-mêmes sans aucune protection.

Selon l’UNICEF, la violence envers les enfants est considérable, qu’elle soit physique ou psychologique. En effet, les enfants de Gaza souffrent non seulement des conséquences dramatiques de l’embargo et des conflits perpétuels mais subissent aussi les violences familiales. L’impact sur leur bien-être est catastrophique ce qui les empêche de s’épanouir dans un environnement sain et sûr.

 

 

Islamic Relief met en place des projets d’urgence et de développement à Gaza dans divers secteurs comme la santé, l’éducation, l’amélioration des conditions de vie et le soutien aux orphelins. Nous soutenons aujourd’hui plus de 7000 orphelins à Gaza. Le bureau à Gaza travaille en étroite collaboration avec l’orphelinat Al Amal.

Aujourd’hui, l’orphelinat souhaite évoluer afin d’élargir son soutien aux enfants des familles vulnérables, notamment aux enfants qui ont perdu leur père. L’objectif est d’offrir une meilleure prise en charge et une protection adéquate aux orphelins et familles d’orphelins.

L’orphelinat Al Amal a été construit en 1949, il est considéré comme étant l’un des meilleurs lieux d’accueil pour les orphelins à risque. Sa capacité d’accueil est de 120 orphelins. Les orphelins sont logés, nourris, reçoivent des vêtements, des soins de santé et des cours.

Biens que les services de base soient fournis, le bien-être psychologique de l’enfant n’est pas pris en compte. Depuis sa création en 1949, l’orphelinat n’a pas évolué ni mis au point de nouvelles mesures d’accompagnement qui sont pourtant essentielles. Il est essentiel d’aller au-delà de la prise en charge matérielle des orphelins et d’évoluer vers une prise en charge émotionnelle.

Islamic Relief à Gaza a une grande expérience dans le soutien psychosocial des jeunes enfants, particulièrement des orphelins. Afin de mieux accompagner les orphelins, il est impératif de trouver un équilibre entre les besoins matériels et émotionnels. Islamic Relief propose donc d’apporter son aide à l’orphelinat Al Amal en mettant en place des outils de protection infantile et en formant le personnel éducatif du centre.

LE PROJET

L’objectif de ce projet est d’offrir une meilleure protection et prise en charge des orphelins de Gaza afin de les protéger des violences domestiques et de les soutenir socialement et psychologiquement. Afin d’atteindre les objectifs escomptés le projet se composera de trois parties :

  • – Améliorer les capacités d’accueil de l’orphelinat Al Amal: Le projet prévoit la mise en place et l’application de politiques de protection des enfants ainsi que des pratiques sur la prise en charge psychosocial des orphelins. Le personnel du centre sera formé et bénéficiera d’une remise à niveau. L’équipe sera complétée par des professionnels de la santé mentale.  Le système interne et la gestion interne devront aussi remis à niveau avec l’introduction de nouveaux outils de gestion de base de données, de suivi et d’évaluation.
  • – Amélioration des capacités et des performances du personnel de réinsertion sociale : Le renforcement des capacités techniques du personnel des services sociaux est crucial et un programme approprié sera mis en place. Le personnel sera formé et supervisé pour être en mesure de fournir de bons services de réinsertion sociale. Les éléments du programme de renforcement des capacités comprendront une formation intensive sur les questions de protection de l’enfance, des mécanismes de signalement et d’accompagnement.
  • – Obtenir la reconnaissance d’Al-Amal au sein du réseau de protection de l’enfance : Bien que la protection, le respect et la réalisation des droits de l’enfant incombent principalement au gouvernement, l’institut Al-Amal activera son rôle dans le réseau de protection de l’enfance et se coordonnera avec un certain nombre d’acteurs pour parvenir à une meilleure approche dans la prise en charge des orphelins à risque.

OBJECTIF

Objectif général : Contribuer à renforcer la protection des orphelins dans la bande de Gaza.

Activités phase 1:

  • – Développer des guides et des politiques de protection de l’enfant
  • – Mise en place d’un système de base de données et de gestion
  • – Mise en place d’outils de suivi et d’évaluation

Activités phase 2:

  • – Mise en place d’un protocole de rehabilitation sociale
  • – Mise en place d’un programme de renforcement des capacités
  • – Former et superviser le personnel éducatif du centre
  • – Mise en place de programmes de soutien psychosocial.

Activités phase 3:

  • – Adhésion d’Al Amal dans le réseau de système de protection de l’enfance
  • – Mise en place de procédures d’accueil des orphelins
  • – Mise en place de services de protection juridique et financière pour les orphelins.

BENEFICIAIRES

  • – Structure Al Amal
  • – 200 orphelins

Yemen

Aide d’urgence aux victimes du conflit au Yémen

Installée au Yémen depuis 1998, Islamic Relief est actuellement présente dans 19 des 22 gouvernorats avec des équipes opérantes à Sanaa, Aden, Taiz, Lahj, Abyan, Amran, Shabwah, Mareb, Saada, Hodeida, Hadramout et Dhamar.

Nous avons déjà distribué de l’aide alimentaire à 1,7 million de personnes, en partenariat avec le programme alimentaire des nations unies. Nous avons également équipé 21 hôpitaux et cliniques dans le pays afin de permettre la prise en charge des nombreux malades, blessés et des personnes souffrantes d’insuffisance alimentaire.

Au Yémen, 53% de la population souffre de malnutrition, et ce chiffre continue d’augmenter. Les conflits, les attaques, les bombardements, le choléra, la famine et aujourd’hui la pandémie de COVID19 font que le pays peine à se relever et s’enfonce dans une crise alimentaire, sociale, économique et humanitaire sans précédents.

Malgré toutes les difficultés et l’insécurité grandissante, nos équipes continuent à travailler sans relâche à travers tout le pays afin d’acheminer les aides de premières nécessité.  Aujourd’hui, l’urgence est de tout faire pour que le pays ne sombre pas dans la famine et que la population puisse avoir accès à un minimum vital pour survivre.

LE PROJET

Contribuer à l’amélioration des conditions de vie des communautés les plus vulnérables de Jabal Asharq à Dhamar.

RESULTATS

  • – Création d’opportunités d’emplois pour 120 foyers
  • – Distribution de colis alimentaires pour les familles les plus vulnérables

Tchétchénie

Améliorer les conditions de vie des familles vulnérables en Tchétchénie grâce à l’élevage de volailles

Islamic Relief travaille en Tchétchénie depuis 1994 afin d’améliorer les conditions de vie des familles les plus vulnérables, notamment à Grozny. Depuis la fin de la guerre, nos projets ont permis la reconstruction et réhabilitation d’écoles, l’amélioration des soins de santé des plus vulnérables, la mise en place de programmes et centres de formation, des programmes d’activités génératrices de revenus pour les veuves et des projets pour soutenir les agriculteurs.

La Tchétchénie compte près 1 200 000 habitants, dont 66% dans des zones rurales. Malgré les améliorations économiques, de trop nombreuses familles ont encore besoin d’aide pour s’en sortir. La guerre a laissé des séquelles importantes, sur les 428 villages de la Tchétchénie, 380 ont été bombardés. Cette région est donc la plus pauvre de Russie, avec une économie informelle, des résidus de mines, peu d’investissements et un fort taux de chômage. Les veuves et les familles d’orphelins sont les plus vulnérables et les plus pauvres. Ces familles ont un besoin vital d’aide afin de sortir du cycle de la pauvreté. L’agriculture et l’élevage sont 2 secteurs importants de la région. En offrant aux familles les plus pauvres la possibilité de mettre en place un élevage de poules, nous pouvons les aider à améliorer leurs conditions de vie de manière considérable.

LE PROJET

Impact du projet à long terme : Améliorer les conditions de vie de 135 familles qui vivent en zone rurale à travers un projet d’élevage de poules.

Objectifs du projet à court terme :

  • – Renforcer la sécurité alimentaire et les revenus de 670 personnes dont 400 enfants
  • – Permettre aux familles les plus vulnérables d’avoir une alimentation régulière (œufs et viande de poulet)

LES BENEFICIAIRES

Les bénéficiaires sont des familles d’orphelins et des familles très pauvres qui ont une expérience en élevage.